21 mai, 2020

Asana, les postures de yoga pour le bien-être du corps, la circulation de l'énergie, la stabilité mentale

Les postures de yoga agissent principalement au niveau physiologique mais aussi sur la circulation de l’énergie dans le corps, sur le mental et la pensée.

Les postures de yoga constituent le premier niveau du nâtha-yoga, la première marche vers la connaissance et la maîtrise de soi. Il n’y a pas une façon unique et universelle de faire les postures. Chaque école a pour ainsi dire la sienne, et les appellations varient d’une école à l’autre.

Même si les postures agissent en premier lieu sur le corps physique, dans le nâtha-yoga que nous vous proposons, ce yoga traditionnel multimillénaire, elles ne vont pas uniquement agir sur ce plan (lire nos deux articles « Nâtha-yoga et autres yoga : quelles différences ? » et « Les objectifs du nâtha-yoga »). Associées à des visualisations, des souffles, des mantra (sons), des gestes (mudra), des contractions (bandha), des concentrations, etc., les postures de yoga sont également un prétexte pour sentir, apprivoiser, appréhender de façon différente et dans chacun d’elle, la structure énergétique et pour prendre conscience du mental et de nos pensées.

Postures de yoga-asana-actions physiologiques

Action physiologique : souplesse, santé et longévité

Il est bien connu que la maladie et le vieillissement créent des troubles ou des dysfonctionnements dans le corps. Avec l’âge, le corps se tasse, l’équilibre devient plus aléatoire, la souplesse est moins bonne (en particulier, mais pas seulement, celle du bassin et des hanches).

L’influence des postures est étonnamment efficace pour assurer souplesse, santé et longévité en stimulant et en entretenant certaines parties, certains muscles, et certains fonctionnements du corps.

Par exemple, les postures inversées du yoga (La posture inversée sur les épaulesLa posture du corbeau) vont stimuler en permanence les organes internes, le système immunitaire et la détente et permettre d’éviter notamment les complications dues à l’insuffisance veineuse dans les organes (également appelée stases veineuses, très répandues dans les pays occidentaux), ou les allergies (de plus en plus fréquentes), …

La posture des crocodiles agira sur le système digestif, celle de la chaise, sur le mal de dos, celle des triangles étirés sur toutes les douleurs corporelles et notamment articulaires, l’étirement du bâton agira sur la détente, la posture de l’arbre sur l’équilibre etc.

Ainsi, les postures du yoga concernent évidement non seulement les systèmes ostéo-articulaire, musculaire, organique, et endocrinien du corps, mais surtout elles sont connues pour leurs actions, considérées comme importantes, sur le niveau énergétique. C’est d’ailleurs les blocages au niveau énergétiques, la mauvaise circulation des énergies qui créent les douleurs corporelles.

Photo Postures Asana 2

Action énergétique : positionner la structure énergétique

Dans le yoga, comme dans de nombreuses autres traditions comme le bouddhisme, le zen, ou la médecine chinoise, le principe des trois corps (au moins) est omni présent (voir notre article «Les objectifs du nâtha-yoga»).

Selon ces traditions, chacun d’entre nous est constitué d’un corps physique, d’un corps énergétique et d’un corps mental (on parle également d’«enveloppes »).

Le corps énergétique est au cœur de la proposition du nâtha-yoga car il est considéré comme étant « l’épicentre » de l’ensemble de notre structure. C’est dans ce corps que circulent les énergies qui animent le corps physique et le corps mental. C’est pour cela qu’il est la cible des postures de yoga.

Le corps énergétique est constitué de milliers de canaux d’énergie (appelés nadis dans le yoga, ou méridiens dans la médecine chinoise) et de roues d’énergie formées par l’intersection d’au moins deux canaux d’énergie (appelées chakra). Cet ensemble (nadis et chakra) prend des formes variées induites par les différentes positions du corps. Dans le nâtha-yoga on appelle ces formes des « yantra ». On peut également parler d’un diagramme, ou d’une figure géométrique.

Chaque posture, et d’une posture à l’autre, l’énergie circule donc en nous de façon différente car le corps crée un diagramme original (dans lequel les canaux prennent une forme particulière et dans lequel certains chakra sont davantage mobilisés que d’autres).

Dans la vie de tous les jours, par la tenue ordinaire de notre corps, sans trop y penser nous construisons de tels diagrammes de façon aléatoire. Ainsi, lorsque l’on est assis à son bureau face à son ordinateur, ou quand on est assis, ou allongé, dans un canapé, ou encore lorsque l’on est au volant de sa voiture, ou entrain de porter des courses, nous sommes continuellement entrain de construire des diagrammes différents. Certaines de ces postures ne sont pas favorables à une bonne circulation de l’énergie dans notre structure ce qui on le comprend finit par créer des douleurs dans telle ou telle partie de notre corps, ou suscitent tel ou tel comportement, ou tel ou tel état d’esprit, …

Mais l’efficacité des postures de yoga tient au fait que non seulement les positions corporelles quand elles sont prises volontairement vont permettre d’adopter les diagrammes qui sont bons pour notre corps (et notre santé) et vont compenser certaines de nos habitudes pas toujours très bonnes, mais vont donc également agir sur nos énergies.

En associant dans les postures des respirations (pranayama, lire aussi "Pranayama, la science du souffle"), des visualisations dans les chakra, et des mantra (sons), la méthodologie du nâtha-yoga permet de faire circuler l’énergie d’une façon spécifique dans « tous les recoins » de nos corps physique, énergétique et mental. Et c’est en cela que les postures ont de telles vertus vibratoires et thérapeutiques car chaque cellule reçoit ainsi des énergies régénérées. En ce sens, nous sommes bien au-delà du simple assouplissement proposé par le hatha-yoga Occidental.

Dans le cas des postures de yoga, nous construisons donc un diagramme de façon consciente pour permettre aux énergies de circuler correctement, de se régénérer, et de régénérer le corps. Au final, elles vont également impacter nos états affectifs, nos comportements, et nos pensées qui auront tendance à être plus légers, plus harmonieux, plus lumineux.

C’est pour cela que l’ensemble des cours de yoga que nous vous proposons dans Yoga Santé, Yoga Stress, Yoga Bien-être, vont agir efficacement pour résorber les problématiques identifiées (sciatique, mal de dos, insomnie, gérer les crises d'angoisse, de spasmophilie, apprendre à se relaxer, se préparer pour passer des examens ou un entretien, rester jeune, yoga prénatal, cardiaque, etc.) car nous avons sélectionné avec soins les postures de yoga associées aux respirations, visualisations, sons, gestes adéquats pour leurs actions thérapeutiques avérées.

Nos solutions sont accessibles à tout le monde. Découvrez notre article « Faut-il avoir déjà fait du yoga pour suivre notre méthode » pour en savoir plus sur nos cours de yoga disponibles en vidéos.

Découvrez aussi les enseignements de Christian Tikhomiroff dédiés à des postures de yoga particulières.