07 avril, 2021

Le yoga, une réponse complémentaire très efficace pour protéger sa santé et renforcer son système immunitaire

En renforçant notre système immunitaire on s’accorde plus de chance de rester en bonne santé et plus de chance aussi d'éviter le premier virus qui passe. Car le rôle du système immunitaire est de défendre l’organisme contre les infections. Toute action permettant de renforcer nos défenses immunitaire est donc considérée comme une action de prévention, un moyen d’éviter la maladie. 

Comment avoir un système immunitaire fort et vigoureux ?

De nombreuses recherches en épigénétique ont démontré que nous pouvions renforcer notre système immunitaire en introduisant régulièrement 5 attitudes dans nos vies. Lire « Le Yoga, une clé pour améliorer notre santé ». Notre bien-être et notre santé s’améliorent lorsque :

1- on adopte une alimentation saine ;

2- on fait une activité physique, même modérée comme de la marche, ou le yoga ;

3- on gère son stress ;

4- on prend plaisir à faire ce que l’on fait ;

5- on peut compter sur un réseau familial, social et professionnel harmonieux.

Tout cela parait très évident non ? Alors, pourquoi attendre ? Décidons d’être responsable de notre santé

En faisant du yoga nous adoptons 2 des 5 comportements permettant de renforcer notre système immunitaire : faire une activité physique et gérer son stress ! Hé oui, la science a également démontré et admis ces dernières années que la pratique du yoga et de la méditation permet de mieux gérer le stress et la douleur mais aussi d’accompagner de façon positive une multitudes de pathologies.

Yoga Prévention Santé pour renforcer son système immunitaire et rester en bonne santé

Prévention santé, et confort corporel, deux préalables incontournables dans le nâtha-yoga

Le nâtha-yoga considère depuis des millénaires que la santé et le confort du corps sont deux préalables incontournables autant pour la vie quotidienne que pour la pratique du yoga (Lire plus bas les extraits de textes traditionnels).

Il s’inscrit complètement dans la tendance des médecines asiatiques qui considèrent que l’élément le plus important de la santé c’est d’abord la prévention.

Pour le nâtha-yoga, la prévention santé est déterminante car l’être humain est constitué de trois plans (physiologique-le corps, énergétique-la respiration, mental-les pensées) s’intriquant parfaitement. Tout déséquilibre dans l’un a des conséquences sur les deux autres. La prévention facilite le bon équilibre corps-énergie-pensée et permet une bonne homéostasie personnelle. Car, si l’énergie circule, la pensée est plus légère et positive, le corps plus dynamique et plus souple. C’est la meilleure des préventions !

En particulier, ayant identifié certaines parties du corps dans lesquelles les énergies se bloquent plus facilement. Les pratiques du nâtha-yoga veillent au bon fonctionnement de ces points cruciaux, en limitent les blocages, évitant ainsi l’apparition de maladies.

Pour assurer une bonne efficacité des effets des pratiques dans les trois plans en même temps, la méthode du nâtha-yoga consiste à mélanger l’ensemble des pratiques qui vont se potentialiser. Ainsi, dans une posture, on pourra être amené à faire de la respiration contrôlée, des visualisations, des mantra, des contractions et des positions précises des yeux. Les pratiques du nâtha-yoga comprennent les postures, les respirations, les contractions de certaines partie du corps pour stimuler l’énergie (mudra & bandha), les techniques oculaires (drishti), les visualisations dans la structure énergétique (chakra, nâdî, etc.), les mantra (sons), le yoga-nidra (yoga du sommeil), la concentration et la méditation.

Extraits des textes traditionnels mentionnant les effets des pratiques sur la santé et l'importance à faire de la prévention :

Kula arnava tantra, chapitre 1.

21) Les humains devraient faire tous leurs efforts pour entretenir leur corps. Il ne faut pas que ce corps soit dégradé par les maladies

Le Hatha-Yoga-Pradîpikâ, 

Chapitre 1
27) La posture de Matsyendra est l’arme qui détruit quantité de terribles maladies : grâce à une pratique assidue de celle-ci, le feu digestif est ranimé, la kundalinî réveillée et le nectar lunaire stabilisé (voir aussi ardha matsyendra).
29) La 
posture de la pince (paschimottânasana), réputée entre tous les âsana, fait circuler le souffle vital (prâna) dans toute la colonne, ravive le feu gastrique, maintient svelte et procure la santé.
31) La posture du paon (Mayûrâsana) détruit rapidement toutes les maladies, à commencer par la dilatation de la rate et l’hydropisie; elle vainc les troubles des trois humeurs dans le corps; Elle brûle complètement  la nourriture prise en exagération et celle qui est nocive; elle ravive le feu digestif et permet de digérer jusqu’aux poisons mortels (kâlakûta).
47) Ceci est appelé 
padmâsana (la posture du lotus), qui détruit définitivement toutes les maladies. Celui-ci est difficilement réalisable par une personne ordinaire, seuls les sages y arrivent sur terre.

Chapitre 2
16) Toutes les maladies disparaissent grâce à la respiration (au prânâyâma) correctement exécuté. 
17) Le hoquet, l’essoufflement, la toux, les douleurs de tête, d’oreilles, d’yeux et d’autres maladies viennent du dérèglement du souffle (prâna).
25) La toux, l’essoufflement, le dérèglement de la rate, la lèpre ainsi qu’une vingtaine de maladies dues au flegme sont éliminées grâce au pouvoir des nettoyages internes (dhauti-karman), il n’y a là-dessus aucun doute possible.

27) Par le pouvoir du nettoyage interne par l’eau (vasti-karman) on peut vaincre toutes les maladies issues du vent, du feu et du flegme; le dilatation de la rate, toutes formes de maladies abdominales et l’hydropisie.
28) Le vasti pratiqué dans l’eau pure, effectué régulièrement, améliore le fonctionnement des constituants du corps (rasa, rakta, mâmsa, medas, asthi, majjâ, sûkra), donne la beauté et détruit l’évolution de toutes les affections morbides.
30) Le nettoyage des narines (neti) purifie la tête, procure la vision subtile et élimine rapidement toutes les sortes de maladies qui peuvent se manifester au dessus des épaules.
32) La fixation oculaire (trâtaka) libère des maladies oculaires et barre la porte à l’indolence…
34) L’aspiration du ventre en tournant (nauli), couronnement des exercices du Hatha-Yoga, ranime le feu gastrique affaiblit, augmente la puissance de la digestion, donne une joie continuelle et détruit tous les malheurs.
53) Cela aboutit à l’élimination des troubles dans les nâdî, de l’hydropisie et des maladies qui concernent les constituants du corps (dhâtu).
58) La rétention du souffle (kumbhaka) nommée Shîtalî détruit complètement toutes les maladies de l’estomac, les désordres de la rate, etc., la fièvre, les crises de bile, la faim, la soif et tous venins ingérés.

Chapitre 3
17) Les maladies de celui qui pratique le grand geste (mahâmudrâ) sont éliminées, à commencer par... la constipation, les maladies abdominales, l’indigestion.

C’est pour cela que nous avons développé des solutions, des cours, et des séances de yoga orientées sur la «Prévention et le renforcement du système immunitaire»

Yoga Prévention Santé, c’est aussi ce qui caractérise Yoga Solutions Santé !

Faisons donc du yoga pour renforcer notre système immunitaire, prévenir les bobos du quotidien, et se donner plus de chances d’être et de rester en bonne santé longtemps, longtemps, longtemps !

Lire aussi l’article «Stress, allié ou ennemi ?» pour savoir de quelle façon le stress affaiblit notre système immunitaire et agit sur notre santé !

Lire aussi «Nâtha-yoga et autres yoga quelles différences ?» et «Les objectifs du nâtha-yoga»

Anne JUILLET